Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Turbulence dans le milieu associatif au Maroc, les associations de migrants après leur reconnaissance juridique revendiquent leur autonomie.

par franck nama 26 Novembre 2015, 15:51 migration Maroc II

Le 24 novembre dernier les internautes était stupéfaits, de lire sur la toile un communiqué de la plate forme des migrants qui disait son désengagement quand à une participation à la réunion organisée le 4 décembre prochain par la plate forme nationale migrant, réseau tenu par les associations d’accompagnements quand à la conduite d’un projet financé par la coopération suisse pour un plaidoyer pour l’amélioration et la défense des conditions de vie des migrants au Maroc.

La rédaction de l’Afrique adulte intriquée par ce communiqué a interpellé les leaders subsahariens pour en savoir un peu plus au sujet de cette affaire. L’investigation en gestation fait alors l’objet d’un constat ahurissant . La migration depuis une bonne décennie est la vache laitière pour bon nombre d’associations qui profitaient déjà in extenso de cette manne à la gestion bicaméral , d’un coté les bailleurs de fond généralement européens et de l’autre coté les associations d’accompagnements elle également la plus part du temps dirigées par des européens.

Le gâteau mythique est ici en partage au détriment des légitimes bénéficières, Les migrants. Ces derniers victimes de considérations qui leurs sont ipso facto infligées par les administrateurs pour qui les migrants et les militants d’origines subsahariennes sont dans le même sac ‘’ le sac de mendiant ‘’.

T’el ce proverbe américain « Beggers can’t be choosers » « les mendiants n’ont pas de choix » les associations d’accompagnements ont un tandem radicalement prononcé à l’intention des associations de migrants et des migrants proprement dit . Cependant fort de leur statut juridique nouvellement acquis les associations de migrants ont lancées une campagne de résistance contre le dit système qui a pour objectif.

  • revendiqué leur droit à l’autonomisation.
  • offrir une alternative efficiente après le constat d’échec des programmes sociaux jusqu’alors offert par les associations d’accompagnement.
  • Parler en toute légitimité à leur nom et au nom des migrants qui leurs reconnaissent le statut d’interlocuteur auprès du gouvernement et des organismes en charge de leur devenir.
  • Construirent des projets perrénisable pour impacter de manière objective la migration au Maroc et dans les pays d’origines des migrants.
  • Apporté une touche des migrants pour solutionner les problèmes de la migration.

Car il n'est un secret pour personne si oui un secret de polichinelle, Mandela le disait déjà « ce qui est fait pour nous sans nous, est fait contre nous » .

Comment peut-on proposer des solutions efficientes aux problèmes des migrants étant dans la peau d’un fonctionnaire expatrié et privilégié ?

Comment peut-on parler de solution à la vulnérabilité du migrant de son bureau climatiser, alimenté par des informations douteuses d’informateurs opportunistes qui profitent de la vulnérabilité de certains militants pour leur subtiliser de maigres informations ?

Comment peut-on miser sur des associations qui spolient des associations de migrants de leurs projets ,de leurs idées ?

La fraudes, la corruption, la manipulation voila t’el Anésidora « c’elle qui fait sortir les présents des profondeurs » la déesse liées à la boite de pandore vient d’être libérée. Nous vous demandons de rester scotche sur ce blog pour connaitre la suite de l’investigation que nous avons lancée sur ce sujet épineux.

Franck Nama

AFD

commentaires

Haut de page