Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelle option judiciaire pour les deux jeunes camerounais morts brulés à Finideq ?

par franck nama 13 Décembre 2015, 14:06 migration justice maroc

FRANCK NAMA pladoyer pour des meilleurs conditions pour les camerounais
FRANCK NAMA pladoyer pour des meilleurs conditions pour les camerounais

Le 1 décembre dernier la petite foret de l’alouette à Finideq connaissait un événement macabre d’une violence extrême ayant conduit à la mort de deux migrants d’origine camerounaise .

En effet le jour du drame comme tous les jours de la semaine excepté le dimanche, les forces auxiliaires de la ville de Finideq font une irruption dans le campement des migrants entre 10 heure et 14 heure. c’est plutôt aux environs de 10h00 ce jour là que les dites forces pénètrent dans la foret sans se faire repérer par les guetteurs qui ont la responsabilité d’alerter les camarades qui sont dont pris par surprise et se dispersent tant qu’ils peuvent sur les montagnes environnantes . Grace aux matériels de travail qu’ils trainent quotidiennement avec eux à savoir un bidon d’essence et un briquet ,les forces auxiliaires vont mettre le feu sur les affaires des migrants à savoir couvertures, ustensiles de cuisine ,vêtements ,aliments entre autres objets. Sur le regard inquisiteur des fugitifs qui assisteront alors ahuri à l’acte qui va provoquer le décès de deux migrants. Apres une brève concertation entre eux alors que le feu dévorait les objets enflammés, un groupe composé de trois à cinq agents de la force auxiliaires va se diriger devant la grotte, l’un d’eux tenant le bidon d’essence dont t’il rependras le contenu à l’entrée de la grotte puis un autre enflammeras le carburant qui prendra aussitôt la direction de la grotte pendant de longues heures le feu bruleras à l’intérieur de la grotte. Fait curieux les migrants témoins sont unanimes l’un des agents des forces auxiliaires auraient jetés une bombe lacrymogène dans la grotte. Allons dont imaginer les effets jumelés du gaz lacrymogène enflammé et de la fumée sur le system nerveux des personnes éventuellement présentent dans la grotte à ce moment là ?

Comme après chaque attaque les migrants se retrouvent pour faire le bilan des pertes en termes de matériel et surtout le bilan humain car il arrive que quelques uns soient pris et refoulés vers le sud pendant les descentes des forces auxiliaires. Ce jour là en effet deux personnes manqueront à l’appel à savoir ‘’Vapeur Rengo’’ et ‘’le Bir’’ puisqu’ils étaient de fidele compagnon tout de suite leur absence ne fait pas l’objet d’inquiétude. C’est aux environs de 4 h00 alors que le feu allumer dans la grotte est complètement éteint et qu’un camarade pénétreras à l’intérieur de c’elle ci pour faire l’état des dégâts car la grotte servait généralement de cachette pour certain bien, comme les couvertures de secours essentielles pour la survie surtout en cette période de froid. Aider d’un briquet l’éclaireur avancera dans la pénombre de cette grotte qui à l’instant dégage une forte odeur de calciner une fois sur le lieu sur le quelle ont été disposé les couvertures il tirera c’elles –ci ; Remarquant que c’elle sur laquelle il tirait était plutôt lourde ,il forçat sur la charge et de celle-ci déroulera le corps d’un homme apparemment mort ce qui aura le mérite de déclencher un cri d’alerte . Une fois le cadavre identifier comme étant celui de ‘’ le Bir’’ toute la communauté se mit à chercher son compagnon qui en principe ne devait pas se trouver bien loin en effet après une demie heure de recherche le corps calciné de’’ Vapeur Rengo ‘’sera retrouvé entre une vingtaine et une trentaine de mettre plus loin à l’intérieur de la grotte qui en tout fait à peu prés soixante mètres .

Apres le constat macabre de deux cadavres les migrants vivant dans le foret sans distinction de nationalité se rendrons à la police de la ville pour manifester leur colère et demander justice pour cet autre cas d’homicide. Ils seront simplement et purement arrêtés et refoulés vers Tiznit.

Quand aux corps ce n’est que le lendemain qu’une délégation composée d’enquêteurs et de sapeurs pompiers viendra sur les lieux pour transporter les corps à la morgue.

Alor que les medias nationaux et internationaux relayaient l’information de manière massive les autorités de la région de Tétouan ont produit un communiqué qui a paru dans http://www.ahdath.info/?p=126423 dans lequel ils démentent que le décès est survenu suite à l’incendie des forces auxiliaires ,en précisant que les corps ont été retrouvés par deux passant ou encore en mentionnant la nature illégale des personnes décédés, ou même encore en déclarant que les migrants vivaient dans la grotte. Des faits totalement erronés car en réalité un groupe de migrants indignés c’est rendu au prés des services de police immédiatement après le constat pour dénoncer l’agression meurtrière, ils ont été refoulé immédiatement, quand au descente des forces de l’ordre il n’est de secret pour personne les militants tels que Camara Laye ont fait un relais permanent d’information jour après jour suite aux différentes descentes des forces de l’ordre et aux refoulement qui en découlèrent une dizaine de jours avant le double homicides , et puis au sujet du fait que les concernés était sans papier et en situation irrégulière ceci ne donne point le droit de les traités comme des rats qu’on essayent de faire sortir de leurs terriers par le feu et la fumé. D’autres part affirmé que les jeunes habitaient la grotte c’est totalement ignoré la réalité au sein des communautés les migrants vivent en ce lieu en groupe il n y a pas de binôme et donc finalement quand les migrants se retrouvent dans la grotte il n y a pas besoin de chauffer par le feu car le climat est naturellement chaud ce qui porte à croire ici que les autorités de cette régions sont de mauvaise foi et devraient faire l’objet d’une interpellation de la justice à fin qu’ils soit entendu et qu’ils livrent les coupables à la loi .

Depuis de cela une dizaine d’année les migrants subsahariennes ont été victime de meurtre , de décès suspects et à chaque fois aucune poursuite n’a été engagée contre les coupables qui profitent d’un régime d’ impunités galopant au vu de cet état de chose il est grand temps que pour une fois que les anti progressistes qui prétendent protéger l’image du Maroc en protégeant les criminels qui en réalité ternissent l’image de ce pays qui est résolument tourner vers le développement . Le grand Maroc ne peux se construire que si la justice est équitable pour tous tant pour les marocains que pour les étrangers résidants au Maroc.

En protégeant des criminels qui tuent des étrangers on fabrique des monstres qui se retourneront tôt ou tard contre les marocains. C’est le moment de créer un précédent , un cas authentique de jurisprudence, pour que plus jamais un homme responsable d’un homicide sur le territoire marocain reste impuni .Pour que plus que la justice traque sans répit les responsables de crimes contre les migrants.

FRANCK NAMA

T’el(00212) 676929804 Email franck_nama@yahoo.fr

Avec la contribution de l’exploitation du rapport de la descente sur le terrain de la plate forme des migrants. Qui avait envoyé SERGE GUEMOU responsable de la communauté camerounaise sur le terrain.

commentaires

Haut de page