Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Impérialisme associatif, réseau de trafic et fond mafieux. La plateforme nationale protection migrant et l'APS se délectent-ils- toujours des biens des migrants.

par franck nama 25 Juillet 2017, 22:08

     

 

         

 

    "Qu’elles intérêts inavoués motivent  le bailleur  de fond  à mettre  une grosse somme  d’argent  dans cette plateforme  dite de protection, y aurait –il – des rétros commissions ? Des dessous de tables ? Quant  on sait purement   communicationnel la démarche  qui est liée à toutes les activités qu’elle conduit"

 

        L’on ne le rappellera pas assez, la gestion des fonds dédiés à la migration au Maroc est sujette à un trafic  sans égale. Les  grands prêtres  et les grandes prêtresses  officiant  pour  la même   chapèle, le réseau par excellence. La plate forme nationale protection migrant dont la mission officiel est de proteger les migrants socialement ,juridiquement et sanitairement. Pourtant aujourd'hui pour les migrants le diagnostique est formelle ,elle a été mise sur pied essentielement pour  que les associations membres et autres partenaires s’empiffrent  et se délectent  des fonds  dédiées  à la  migration, non plus tôt aux Migrants  résident au Maroc. Car la  migration ici restant leur propriété intellectuelle, est un droit ,leurs  acquis  d’office.

    Depuis  de cela  deux  ans déjà   la sonnette d’alarme avait pourtant été  tirée. Des mis en garde faites, des faits donnés mais pourtant que non cela n’y  a rien fait, tout au contraire  le trafic  des fonds  dédiés à la migration continue de plus belle.  Au grand dame  des migrants  qui voit ici les biens qui auraient dut être disposés  pour leur bien être, leur intégration au Maroc dilapidés  par  un groupe composé d’organismes  et d’organisations   toutes sous le couvert  d’un impérialisme  associatif masqué.

 Le pourquoi du licenciement  d’Anna Garcia Diaz représentante d’allianza por la solidaridad au Maroc. 

L’actualité récente qui a défrayé  la chronique dans les milieux spécialisés  de la migration  est le départ  spontané d’Anna Garcia Diaz représentante D’allianza por la solidaridad au Maroc. Licencié sans plus d’explication que ça, pourquoi ? L’on a vu dans une mailing liste spécialisée  de la migration  un article traitant  de la gestion illégale de la plateforme protection migrant par APS. Quelques jours plus tard on apprenait qu’Anna Garcia avait tout simplement été licencié. Y a-t-il- eu une enquête de diligenter, ou tout simplement les faits étaient tellement  évidents  que la direction a pris ses responsabilités ?

        Il se pourrait en effet  qu’Anna Garcia en plus des 3000 Euros entendez 30.000  DH qu’elle recevait comme salaire n’était pas là uniquement   pour une   mission humanitaire. Entre autre l’on apprend que  le responsable financier d’APS lui  également  reçoit   un double salaire (celui de la plate forme protection migrant  et de  celui de APS) ce qui suscite une multitude de questions pourquoi autant d’argent en circulation alors que les principaux bénéficiaires manquent de tout ? Toute la question est dont là ! On entend parler de protection.  Mais au fait de quelle protection parle –T-on ?

 

L’illégalité  !!!  Plateforme Nationale protection migrant.

En parlant de légitimité on aurait tendance à  vouloir s’adresser à la  direction de La coopération suisse bailleurs  de fond de la plate forme protection  migrant. On donnerait certainement cher pour savoir sil   elle est au courant  de tous ces graves conflits  d’intérêts ? D’où vient-il que des européens  prétendument  experts  en question migratoire, venu pour soulager  la misère du migrant sont devenus leurs bourreaux en profitant sur le dos des migrants, des largesses du système et donc de   l’argent  destiné  aux Migrants 

    Alors que l’on parle des fonds  conséquents  attribués à une plateforme  que l’on sait  illégale , la question de savoir  pour qu’elle intérêt Allianza Por la Solidaridad  c’est faite  porteuse de cette plate forme  reste entière.

     Qu’elles intérêts inavoués motivent  le bailleur  de fond  à mettre  une grosse somme  d’argent  dans cette plateforme  dit de protection, y aurait –il – des rétros commissions ? Des dessous de tables ? Quant  on sait purement   communicationnel la démarche  qui est liée à toutes les activités qu’elle conduit.  

    Il y a donc  formellement des trous  noirs , des  zones  d’ombres , des agendas cachés  sur les  véritables raisons pour lesquelles  cette plate forme soit disant de protection migrant   veux effacer tout autre  acteur  légitime  sur les questions liées à la  gestion  migratoire  au Maroc .  Comment peut –on  parler des migrants sans les  migrants, tenir une plateforme  soit disant de protection  migrant sans  intégrer  honnêtement une seul association portée  par  des  migrants ? D’où vient-il qu’une impression de non dit se dégage  dans les communiqués  de presse signé par cette plate forme.

    En attendant de revenir  dans les prochains jours  avec d’autres informations concernant cette affaire. Nous adressons les quelques  questions  suivantes.

  1. Qu’attendent  les autorités pour se saisir d’une enquête sur la gestion  des fonds de cette plate forme  donc les faits susscités  donne les indices marquent clairement un delit d'initié.
  2. Qui  signe  les contrats et les prestations de cette plate forme et pourquoi ?
  3. Y a-t-il-un conflit d’intérêt dans la gestion des salaires dans cette plateforme.
  4. La coopération suisse va –t- elle  se saisir de l’affaire  pour des éclairages et une transparence synonyme d’éthique et d’équité ?
  5. Pourquoi un nombre sugnificatif  d’associations membres de cette plate forme n’arrêtent  pas de  la
     quitter  ?
  6. Quelle serra le rôle de la nouvelle  représentante   d’APS, subira –t-elle le meme sort que Anna Garcia.

                                                                                         FRANCK NAMA    

 

 

commentaires

Haut de page