Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 Identité africaine

Espace de réappropriation de l'histoire de l’Afrique ,de déconstruction des clichés ,de valorisation des grandes réalisations des grands hommes et de leurs temps.

LE FINANCEMENT DE L’INTÉGRATION ÉCONOMIQUE DU MIGRANT AU MAROC UN PROJET AMBITIEUX, QUI PREND FORME ET MONTE EN PUISSANCE.

                       

   

                                       L’intégration économique du migrant est la clé de voûte de l’intégration de l’étranger dans toute sociétés tout court. Un chemin du combattant auquel chaque migrant pour le cas de ce résident au Maroc, est appelé à un moment donné à faire face. Tel un challenge, un défi hautement relevé auquel le migrant désirant s’intégrer au Maroc va devoir, tout de suite faire face. Un fait qui vient ici rappeler une réalité socioculturelle indéniable. Le peuple marocain est un peuple travailleur, compètent et compétitif. Alors que le pays lui-même a encore du mal à couvrir la demande en emploi de ses citoyens. Des faits qui laissent peu de place pour la débrouillardise et l’aventure d’où qu’elle vienne. Ceci dit d’une part, pouvoir décrocher un travail au Maroc pour un migrant, cela nécessite qu’on soit aussi bon que ces derniers, sinon meilleurs qu’eux et surtout déterminés. Ajouté à cela l’impératif de la régularisation qui pour les migrants ayant bénéficié de la régularisation exceptionnelle vient battre en brèche le verrou de la préférence nationale de l’ANAPEC.

 

Heureusement, pour les migrants, une initiative existe, celle lancée par l'Union européenne par le biais de l’EU Emergency Trust Fund For Africa, le fond d’urgence de l'Union européenne pour l’Afrique. Un fond qui est implémenté dans 26 pays africains, partenaires de l'Union européenne à travers trois régions de l’Afrique à savoir le Sahel et le Lake Tchad, la corne de l’Afrique et l’Afrique du Nord. L’EU Emergency Trust Fund For Africa a pour objectif d’accroître les possibilités économiques et d’emplois des peuples, de renforcer la résilience des communautés, d’améliorer la gestion des migrations, autant qu’améliorer la gouvernance et la prévention des conflits dans les différentes régions cibles.

 

C’est par ce cadre que le projet Work For Life a été financé. Porté par l’ONG italienne Soleterre chef de file du consortium des organisations en charge de conduire le dit projet. Dont les codemandeurs sont CEFA et ASTICUDE. Entre autres acteurs impliquées dans le cadre de l’implémentation de ce projet, l’on retrouve les partenaires en cascades, telles que la confédération des jeunes cadres subsahariennes, Es Maroc et bien d’autres, du côté institutionnel des organismes tel que l’ODCO L’office du développement et de la coopération, l’ANAPEC l’Agence National de la promotion de l’emploi et des compétences, l’AMAPPE L’Association Marocaine d’Appui à la Promotion de la petite entreprise, l’Entraide nationale, la Maison de l’Entrepreneur et j’en passe.

 

Work For Life pour aller à la rescousse des migrants, c’est dont doté de l’arsenal organisationnel, associatif et juridico-administratif le plus étoffé dans le but de garantir aux récipiendaires l’accompagnement le plus complet qui puisse être.

 

En effet, les migrants désireux de bénéficier de cette opportunité ont plusieurs options, la première est le guichet de l’auto entrepreneure une opportunité qui reste ouverte toute l’année, le temps de la durée du projet qui est de 36 mois. Quant au guichet création d’entreprises collectives ou encore de création de coopératives portées par les migrants. Ces derniers désirant postuler, devront suivre attentivement sur les réseaux sociaux l’actualisation des informations qui annoncera le lancement du dépôt des candidatures ou la publication de l’ouverture d’un guichet ou d’ un axe bien défini du projet. Ce qui peut être le cas du guichet emploi migrant qui lui a la mission de recueillir les profils des migrants qui  après sont proposés aux entreprises .

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :